Publié par : Lynda Dumais | 18 avril 2013

Le guanxi : un processus

En contexte de guānxì, le processus de développement de relations personnelles est généralement défini comme un facteur déterminant au succès en affaire (Yeung et Tung, 1996; Abramson et Ai, 1996 et 1999; Chatterjee, 2001; Chua, Morris et Ingram, 2009). Il est associé à un processus de transformation par lequel deux individus construisent une base de familiarité en vue d’établir une relation mutuelle. Ce faisant, l’écart entre deux individus, autrement dissociés, est comblé pour faire en sorte qu’un outsider puisse s’intégrer au cercle social intérieur d’une autre personne (Yang, 1994, dans Yeung et Tung, 1996).

Le développement d’un réseau relationnel en Chine est aussi comparé à une manipulation sociale ou à un projet d’ingénierie ayant comme finalité un réseau de connexions centré sur la personne (Chen, 1995). Il est posé que la dynamique du guānxì, et en particulier les mécanismes qui président à la relation, le distingue du phénomène des relations interpersonnelles tel que compris Occident (Chong, et al., 2011).

Références sur les relations interpersonnelles et le guanxi
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :