Publié par : Lynda Dumais | 19 mars 2013

Pour une recherche plus près des humains

Dans un effort pour mesurer les contributions dites humanistes, lesquelles accordent un regard prioritaire au volet social de l’organisation, Tsui et Jia (2013) évaluent les contributions de diverses perspectives (psychologique, sociale et économique) à la littérature en gestion au cours des trois dernières décennies. Leur échantillon comprend trois périodiques chinois, six occidentaux de langue anglaise et le Management and Organizational Review (MOR). Les perspectives disciplinaires ont été regroupées selon le cadre théorique de référence dans le texte.

Disciplines et théories (3-13)

Nul ne sera surpris d’apprendre que 89 % des articles consultés dans le cadre de cet exercice s’appuient sur une perspective économique, contre 14 % et 7 % respectivement pour les perspectives psychologique et sociologique. Bien que ma recherche sur les relations interpersonnelles ne « s’accroche » pas à priori à aucune perspective spécifique, je tends à penser que ma contribution pourrait bien être considérée comme plus sociologique et/ou psychologique qu’économique. Après tout, quand les gens cherchent à se comprendre et à communiquer, cela contribue au bien-être de l’humanité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :