Publié par : Lynda Dumais | 20 juillet 2012

Faut-il vraiment développer des liens personnels ?

Une étude réalisée auprès de gens d’affaires de Scandinavie et de Chine (Bjorkman et Kock, 1995) confirme l’importance des relations personnelles en contexte chinois. Les répondants de l’étude et la littérature existante citent au moins quatre éléments confirmant le rôle central des relations personnelles en Chine :

  1. Rareté et difficulté d’accès à de l’information publique codifiée
  2. Manque généralisé de confiance à l’égard des étrangers
  3. Norme de réciprocité en contexte chinois de relations sociales
  4. Importance de la confiance comme prémisse aux affaires et à l’échange d’information, notamment quand l’interaction implique des composantes illicites

Près de 20 ans plus tard, et bien qu’à un niveau moindre dans certains cas, ces éléments semblent toujours pertinents. Notre recherche permettra vraisemblablement de vérifier la pérennité des facteurs évoqués ainsi que les variations possibles quand un Nord-Américain et un Chinois développent des relations personnelles en contexte d’affaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :